Recherches, publications, 

conférences et expositions

100 ans d'appareillage électrique à Pont en Royans

100 ans d'appareillage électrique

L’association « Si Pont m’était conté » proposait, vendredi 20 septembre,
une conférence sur cent ans de fabrication d’appareillages
électriques dans le Royans. Autrement dit, un siècle d’existence de la
Compagnie générale d’électricité, la « CéGé », devenue l’entreprise Legrand. Devant une soixantaine de personnes, ce fut l’occasion de revenir sur le passé industriel du bourg, qui fit travailler tant de familles
du Royans. Entre l’industrie de la laine, de la soie et du bois, puis celle
liée à l’électricité, Pont-en-Royans fut en effet très prospère.
Des heures sombres à l’âge d’or Claire Schlenker, fille d’un certain
monsieur Schnaider, connu pour avoir travaillé à la « CéGé »
de 1930 à 1972 et pour avoir sauvé une quinzaine de jeunes raflés
le 15 août 1944 par l’armée allemande, était invitée à présenter
l’histoire de l’usine. Elle revenait ainsi sur cent ans de fabrication de
douilles et d’interrupteurs, l’invention du disjoncteur différentiel en
prime. Elle évoquait aussi la réquisition en 1943 pour fabriquer du
matériel de guerre, les Trente Glorieuses, l’âge d’or de l’entreprise…
Rien ne manquait : les ateliers satellites ailleurs, l’ouverture d’une
usine à Saint-Marcellin, ou encore ces pièces actuellement destinées
aux hôtels de luxe. Le public était attentif aux propos, enrichis par le président de l’association, Gilles Meeus. Avec ses recherches, celui-ci a peut-être déconstruit un mythe autour de l’installation de l’usine en 1918, allez savoir ! Un film réalisé par Roger Servet à partir de photos anciennes et d’images d’époque était ensuite projeté, avant de poursuivre les  échanges autour d’un verre.

.

Grumes et grumiers
100 ans de transport du bois dans le Royans-Vercors


Les grumes et leur transport,
toute une histoire sur les routes du Royans -Vercors.
Depuis des siècles, le transport du bois en Royans-Vercors apparaît comme une activité économique incontournable. S’il peut laisser quelques traces sur les murs ou les routes, il fait pourtant partie
de ces filières discrètes, que l’on connaît peu. Un métier qui relève souvent du défi quand on prend la mesure des pistes forestières 
et des routes empruntées par les grumiers. 
Jean-Pierre Perazio et Gilles Meeus sont allés à la rencontre de ces familles de grumiers. Un travail de collecte immense pour la publication d'un livre superbe.
En vente dans les meilleures librairies du coin ou auprès de l'association!


Plusieurs conférences ont été programmées avant la réalisation du livre 
et après sa publication

Le livre nominé au salon du livre alpin à Grenoble en novembre 2019

La seconde guerre dans le Royans


1943-1944 dans le Royans

Juin et juillet 1944. Pont-en-Royans est bombardé. Quels témoignages avons-nous? A quoi ressemblait notre village avant cela? Quelle place tenait Pont-en-Royans en 1940 et 1944 ? Pourquoi de nombreux résistants transitaient par le village et le Royans? Autant de questions encore floues que Gilles Meeus tente d'éclaircir.
Une conférence sera programmée en mai 2020.